Ma question au Gouvernement sur la disparition du master affaires publiques à Béziers

Disparition du master affaires publiques à Béziers

 

Ma question sur le site du Sénat

 

Question écrite n° 22854 de M. Henri Cabanel (Hérault – Socialiste et républicain)

publiée dans le JO Sénat du 28/07/2016 – page 3336

M. Henri Cabanel interroge M. le secrétaire d’État, auprès de la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la disparition brutale et inopinée de la formation des masters 1 et 2 en relations publiques dans l’antenne biterroise de l’université Paul Valéry de Montpellier, annoncée aux intéressés par courriel le 7 juillet 2016. À la rentrée, le master 1 relations publiques migre vers le campus de Montpellier. Le master 2 disparaît tout simplement. Comme alternative, l’université Paul Valéry de Montpellier propose à ces étudiants de choisir entre trois spécialités différentes, sans rapport avec la formation initialement choisie. Il est trop tard pour eux pour s’inscrire dans une autre université. Ce sont ainsi cent étudiants, prévenus de manière tardive, qui voient leurs études et donc leurs choix professionnels menacés. Ce choix de délocaliser sacrifie, par ailleurs, l’équilibre territorial qui doit être recherché. Il n’y a en effet à Béziers qu’un seul autre diplôme universitaire professionnel de niveau bac + 5 : le master « parcours tourisme et développement durable des territoires ». Outre le fait que les étudiants qui ont achevé leur master 1 se sont inscrits dans une filière sans cursus final, les conséquences matérielles sont lourdes. Certains étudiants titulaires d’une licence et dont les dossiers avaient été retenus en mars 2016 ont signé des baux pour se loger à Béziers. D’autres ont décroché un travail dans cette ville. Les demandes de bourses ne seraient, par ailleurs, pas transférables à Montpellier. Il souhaite ainsi connaître les mesures dérogatoires prévues pour compenser cette disparition du master affaires publiques dans la ville de Béziers, notamment en matière de bourses et d’inscription à d’autres formations.

Transmise au Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

En attente de réponse du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation