Simplification des entreprises : 9 sénateurs pour faire du neuf

Le lundi 11 mai j’ai accueilli une délégation de sénateurs. Au programme : échanger avec  une vingtaine de chefs d’entreprise de l’Hérault.

Créée en novembre 2014 à l’instigation du président du Sénat Gérard Larcher, la délégation sénatoriale aux entreprises, présidée par Mme Élisabeth LAMURE (Rhône-UMP), a plusieurs objectifs :

  • informer le Sénat sur la situation des entreprises
  • recenser les obstacles à leur développement
  • proposer des mesures visant à favoriser l’esprit d’entreprise et à simplifier les normes, en vue d’encourager la croissance et l’emploi dans les territoires.

De la cave coopérative de Cournonsec aux Brasérades (Le Crès) en passant par Medi Thau (à Marseillan) les parlementaires ont pu être sensibilisés aux problématiques de l’agroalimentaire.

J’ai proposé ce secteur d’activité car il est un poids lourd de notre économie en Languedoc-Roussillon avec 8,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Il a bien résisté à la crise avec un développement à l’export et une reconquête des marchés de proximité.

Enfin, une table ronde, à l’aéroport de Montpellier, a réuni une quinzaine d’entrepreneurs de l’agroalimentaire, du tourisme et des nouvelles technologies.

Ils ont témoigné sans langue de bois devant les présidents de la Cci de Montpellier André Deljarry , de la Chambre d’Agriculture, Jérôme Despey, de la Présidente de la CGAD de l’Hérault représentant la Chambre des métiers, Catherine Valgalier et du Préfet de l’Hérault, Pierre de Bousquet.

Les principaux freins à leur activité : la lourdeur administrative bien sûr mais aussi la nécessité d’unifier les normes au niveau européen pour une équité commerciale et de concurrence. Tous ont été unanimes pour citer des cas d’interprétation de la loi par les fonctionnaires.

Ces témoignages, que j’avais déjà recueillis dans mon tour des entreprises de l’Hérault, sont destinés à nourrir le travail du législateur à Paris.

A suivre…