Enquête sur les rave-parties : vos réponses passées au crible!

117 maires ont répondu. Merci de votre participation !

Présentes  en France depuis environ 25 ans, les raves parties sont de plus en plus nombreuses à rassembler des milliers de personnes.

Dans le cadre d’un travail engagé avec le groupe d’élus que j’ai initié, « Retrouvons le sens des Ruralités », j’ai souhaité faire un point sur la pratique des raves parties ou free parties dans l’Hérault : la vision des maires, les solutions envisagées et le cadre légal attendu.

Mon objectif est triple :

  • accompagner les maires car ils sont très démunis : ils subissent les critiques de leurs populations
  • renouer le dialogue avec les jeunes en établissant un vrai travail de médiation à partir de toutes les parties prenantes réunies autour des enjeux prévus par la loi : sécurité, hygiène, salubrité et tranquillité publique
  • faire évoluer le cadre légal et réglementaire afin de le clarifier  et de répondre aux besoins des parties prenantes -élus, populations, collectifs d’organisation…-

On note que la présence de drogue et d’alcool est à l’origine d’une posture plus importante que le nettoyage des terrains et déchets.

Cela témoigne de la mauvaise image de ces manifestations et plus particulièrement de son public car localement les fêtes votives et féria sont également sources de consommation excessive et elles ne génèrent  pas cette opposition.

Pour 2 raisons essentielles :

  • les communes ont fait un gros effort de concertation et de sensibilisation auprès des jeunes et des populations en amont pour bien préparer ces fêtes de villages
  • ces fêtes sont très identitaires et culturelles : les adultes les ont eux-mêmes connus ou vécus quand ils étaient jeunes

 

Le document de restitution :

1-analyse-enquete-raves-parties